Accueil > Blog-notes > Rêve

Rêve

Le hasard était vêtu de rouge ce jour là, déguisé en sa sœur la chance.

Même les rencontres de hasard sont dues à des liens noués dans des vies antérieures.
— H.Murakami, Kafka sur le rivage

Distrait par une machine hostile je ne l’ai pas vue s’approcher, pas reconnue tout de suite.

Elle s’est posée avec moi un peu plus loin, et j’ai alors pu en profiter. Mi à la dérobée, mi-effrontément. Comme on force sa chance.

Le temps passé en sa compagnie a filé sans s’en rendre compte. L’ivresse des jeux avec les mots, l’étourdissement de ceux qu’on imagine seulement mais qu’on garde pour plus tard.

Les choses n’existent pas tant qu’elles ne se sont pas produites. Et souvent d’ailleurs, elles ne sont pas ce qu’on croit.
— H.Murakami, Kafka sur le rivage

Au moment précis où elle allait me quitter je tente ma chance :
— J’ai très envie de vous embrasser.
— La prochaine fois

Elle a fui. Elle a pris un autre train, dans une autre direction.
Qui sait si je la recroiserai ? La chance du débutant revient-elle jamais ?

Nous perdons tous des choses qui nous sont précieuses. Des occasions précieuses, des possibilités, des sentiments qu’on ne pourra pas retrouver. C’est cela aussi, vivre.
— H.Murakami, Kafka sur le rivage

 [1]

— 21 février 2014

Vos commentaires

  • Le 20 septembre 2016 à 21:59, par palmer consulting En réponse à : Rêve

    Très intéressant cela me rappelle le poème and death shall have no dominion dans le film solaris avec Georges Cloney

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom