Derniers billets

Le lapin

Tel le lapin d’Alice, je courais, après le temps. Écrasé par l’immensité de tout ce qui reste à faire et du peu de temps dont on dispose.
Toujours optimisant chaque instant, déçu de n’arriver à en tirer plus, anticipant déjà celui qui arrivait et la meilleure manière d’en tirer parti — et par là même voyant à peine celui qui passait.
Ainsi j’ai laissé filé tant de précieux instant sans les habiter. Tant de moment de vie, de présence dont j’ai privé les autres aussi.
Je n’étais qu’un passant du temps.
Je ne (...)

Du bonheur et du hasard

Je ne sais pas très bien où commence cette histoire. Peut-être quand j’ai pris la porte.
Ou bien quand j’ai décidé d’aller faire un tour au Québec. C’était l’occasion ou jamais, et un bon moyen de prendre l’air.
À moins que ça ne soit quand j’ai choisi de m’arrêter à Montréal et traverser le pays par la route plutôt que de prendre une correspondance.
Sûrement un peu aussi, cette nuit là, après l’atterrissage. Au milieu de nulle part, dans la montagne, sous la neige, décalage horaire et fatigue en sus. Je (...)

Tempête

Parfois le destin ressemble à une tempête de sable qui se déplace sans cesse. Tu modifies ton allure pour lui échapper. Mais la tempête modifie aussi la sienne. Tu changes à nouveau le rythme de ta marche et la tempête change son rythme elle aussi. C’est sans fin, cela se répète un nombre incalculable de fois, comme une danse macabre avec le dieu de la Mort, juste avant l’aube. Pourquoi ? Parce que cette tempête n’est pas un phénomène venu d’ailleurs, sans aucun lien avec toi. Elle est toi-même, et rien (...)

retour | suite

Dernières photos

30 décembre 2020

Ça fait donc déjà 3 mois qu’on se caille ici, et toujours pas un poil de neige. Cette légende des hivers blancs dans les pays du nord est un scam

1er octobre 2020

Quand d’autres sont totalement en ruine à moitié écroulée. Ironiquement un des objectifs de l’architecte était que même en ruine les bâtiments montrent encore la grandeur de l’empire qui les avait construit...

1er octobre 2020

Certaines parties de Prora ont été rénovées et réhabilitées, qui en hotel de luxe, qui en résidence pour senior, qui en auberge de jeunesse

1er octobre 2020

Prora, barre d’immeuble de 5km de long le long de la côte adriatique, inachevée et à moitié en ruine, fruit de la planification du 3ème Reich qui imaginait alors les vacances du peuple (comme il l’a fait pour la voiture du peuple devenue Volkswagen).
On y sent tout le poids de l’histoire.

28 septembre 2020

It’s happy-rock time!

24 septembre 2020

Et à l’Est le soleil se lève (c’est comme un coucher de soleil mais à l’envers en fait)

24 septembre 2020

Le charme désuet des plages allemandes où ces petits sièges cabines foisonnent.

23 septembre 2020

Derrière les barreaux la plage

20 septembre 2020

Flat sunset