Accueil > Réalisations > Projets Libres > Acces Restreint 3.0

Acces Restreint 3.0

jeudi 11 décembre 2008, par Cedric Morin

Voir l'article original

Utilité et fonctionnalités du plugin

Le plugin accès restreint vous permet de protéger et de restreindre l’accès à certaines rubriques uniquement aux visiteurs authentifiés et autorisés. Si un visiteur n’est pas identifié ou s’il n’est pas autorisé, alors l’intégralité de la rubrique (ce qui inclus les sous rubriques, les articles, les liens ...) ne seront pas visibles par ce visiteur.

Si le visiteur est identifié, alors ce visiteur pourra accéder aux rubriques pour lesquelles il a reçu une autorisation d’accès. Ainsi, ce plugin vous permet de masquer du contenu aux visiteurs non identifiés, et de créer des droits d’accès aux visiteurs identifiés. Le plugin vous permet également de filtrer l’espace privé.

En résumé, le plugin accès restreint permet de définir et de gérer des zones de l’espace public et de l’espace privé en accès restreint.
Chaque zone contient des rubriques, et les auteurs peuvent être associés à des zones pour avoir le droit d’y accéder.
Toutes les boucles natives de SPIP sont modifiées pour en filtrer les résultats en fonction des droits du visiteur.

I. Installation du plugin accès restreint

Le plugin s’installe comme tous les autes, en ajoutant le dossier dans plugins/ et en l’activant dans l’espace privé.

Attention : en activant ou en désactivant ce plugin, il faut penser à vider le cache de SPIP pour que les droits d’accès sont modifiés. En particulier, en cas de désactivation, si le cache n’est pas vidé, des erreurs vont apparaîtres sur le site public. Ce n’est pas un bug, mais une sécurité, pour éviter une divulgation de contenu en cas de désactivation involontaire du plugin.

Le plugin pourrait gèrer automatiquement le changement de cache lors de son activation/désactivation, mais dans ce cas, en cas de désactivation involontaire, le contenu protégé serait immédiatement visible, ce qui peut être considéré comme une faille de sécurité.

II. Définir les zones en accès restreint

Les étapes précédantes ont pour effet de faire apparaître un nouvel onglet dans Configuration / Accès restreint, avec une petite icone de cadenas : ecrire/ ?exec=acces_restreint
PNG

C’est cette page qui va vous permettre de gérer les zones d’accès restreint de votre site, créer de nouvelles zones ou modifier les zones existantes. Pour créer votre première zone, cliquez sur le raccourci Créer une nouvelle zone. PNG

L’administrateur qui crée la zone peut s’octroyer immédiatement les droits d’accès. Seul un administrateur général du site peut créer, modifier ou supprimer une zone. Renseignez le titre, le descriptif, la portée (publique et/ou privée) de la zone. Par défaut, l’option « m’ajouter les droits d’accès à cette zone » est cochée car cela correspond à l’usage le plus fréquent. PNG

Il faut ensuite définir les rubriques qui en font partie. Si on coche la racine du site, il n’y a plus aucun affichage sur l’espace public pour ceux qui ne sont pas identifiés. C’est pratique, par exemple, pour mettre un site en ligne pour les administrateurs et les auteurs sans qu’il soit visible pour le simple visiteur. Les rubriques qui sont cochées sont explicitement restreintes. Si elles sont déplacées dans le site, elle le resteront.

Les rubriques qui ne sont pas cochées mais dépendent d’une rubrique restreinte sont elles aussi restreintes, par héritage. Mais si elles sont déplacées dans l’arborescence dans une zone non restreinte elles seront visibles. Il faut imaginer la restriction d’accès des rubriques comme une restriction d’accès dans un immeuble : lorsqu’il faut un autorisation pour franchir une porte, tout ce qui est derrière se retrouve en accès restreint. Cliquez sur « Enregistrer » pour créer la zone. Vous revenez alors à la liste des zones, ou apparaît votre nouvelle zone :
PNG

Pour chaque zone, un résumé apparaît indiquant le titre et le descriptif de la zone, le nombre de rubriques restreintes, le nombre d’auteurs autorisés, et si la zone et publique et/ou privée.

Le pictogramme en haut à droite de la zone vous indique si vous avez personnellement accès à la zone. Dans le cas où vous n’avez pas accès, il indique un sens interdit sur fond rouge, et sinon une coche sur fond vert, comme ici.

III. Ajouter des auteurs à une zone

Depuis la zone Vous pouvez maintenant ajouter d’autres auteurs à la zone qui auront le droit de voir son contenu. Pour cela, cliquez sur modifier
Vous retrouvez le formulaire d’édition de la zone avec :

  • les rubriques concernées reperées visuellement par un fond coloré
  • la liste des auteurs autorisés dans la colonne de gauche PNG Vous pouvez cliquer sur « Ajouter des auteurs » pour visualiser la liste des auteurs du site, triés par nom et paginés : PNG

Le picto « + » situé à droite de chaque auteur vous permet de l’ajouter à la liste des auteurs autorisés. La croix rouge située à droite de chaque auteur autorisé vous permet de le retirer de cette liste. Vous pouvez ainsi administrer la liste des auteurs autorisés en la complétant comme par exemple ici : PNG

Les mises à jour de la liste des auteurs autorisés sont appliquées immédiatement, sans qu’il soit nécessaire d’enregistrer la zone. Lorsque vous avez fini, revenez à la liste des zones (par le bouton retour donc, ou le bouton enregistrer si vous avez fait d’autres modifications). Vous pouvez voir que le nombre d’auteurs a été mis à jour.

Depuis une fiche auteur
Vous pouvez aussi gérer les droits d’un auteur depuis sa page personelle dans l’interface privée :
PNG

Vous pouvez sélectionner une zone et cliquer sur « Ajouter » : PNG

La liste des zones autorisées est alors mise à jour :
PNG

Le lien « Enlever de la zone » vous permet de retirer les droits d’accès à une zone pour cet auteur.

IV. Fonctionnement et boucles du plugin

Tout le fonctionnement des squelettes et des boucles est inchangé par rapport à la version précedente du plugin. On se reportera donc à la partie concernée de sa documentation.

V. Protéger les documents de SPIP

La protection des documents de SPIP associé aux articles protégés est une fonctionnalité souvent demandée. Le plugin accès restreint permet cela, si votre hébergement remplit deux conditions :
- qu’il accepte les fichiers .htaccess permettant de donner des directives au serveur
- qu’il soit suffisamment bien dimensionné, car les accès aux images et documents du site vont tous générer un accès à la base de données (pour savoir si les documents concernés peuvent être vus), ce qui ralentit fortement le site. Si vous êtes dans ces conditions, ou que vous voulez tout de même essayer (mais on vous aura prévenu), voici comment faire.

Allez sur la page d’accueil du plugin Accès Restreint en cliquant sur son icône dans le menu « Configuration »

PNG - 28.1 ko

Vous arriverez sur cette page :

PNG - 53.6 ko

Cliquez sur le raccourci « Configuration des accès .htaccess » :

PNG - 5.3 ko

Vous arriverez sur cette page :

PNG - 63.3 ko

Il suffit de cocher « Interdire la lecture », dans le premier cadre « Accès aux documents joints par leur URL », et « Créer les fichiers .htpasswd » dans le second cadre. Vider ensuite votre cache.

Toutes les urls vers des images et documents de SPIP seront alors remplacées par une url de la forme spip.php?action=acceder_document&file=xxx, qui provoquera la lecture de l’autorisation d’accès au document. Si votre site devient très lent ou plante sans arrêt sur une erreur du type « Accès impossible à mySQL », alors votre hébergement n’est pas suffisant pour ce fonctionnement. Désactiver la fonction pour revenir à un fonctionnement normal.

Commenter l'article original